L’objectif principal de l’Eglise est de prêcher l’évangile au monde. Quand l’évangile est prêché, cela se révèle être une occasion pour que les pécheurs se donnent à Jésus-Christ.

Le monde malgré ses prouesses formidables, se trouve,nous pouvons l'affirmer, dans le besoin de se réconcilier avec Dieu pour avoir la paix. Comme le dit un ancien dicton : «Dieu forma l’homme et la femme ; le diable les a déformés par le péché. Mais, Christ étant venu, les a transformés.»

Le monde doit obligatoirement connaître une transformation de vie et un changement de mentalité envers Dieu afin de parvenir à la paix. Puisque le péché au commencement avait tout chamboulé, l’Homme doit accepter la solution de Dieu pour son rachat. Et cette solution se retrouve dans l’épître de Paul aux romains qui dit : «Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous.»Romains 5 V 8. L’amour de Dieu pour l’humanité est incomparable. Car, il n’a pas attendu du pécheur, des garanties avant de prouver son amour envers lui.

Ce qui manque au monde c’est l’acceptation de l’amour inconditionnel de Dieu. Et tant que le monde continue de refuser de collaborer avec cet amour manifesté à la croix, il demeure dans un état de coma qui mettra une fin tragique à son existence. Jésus qui parle dans l’évangile selon Jean, dit : «Car le pain de Dieu, c’est celui qui descend du ciel et qui donne la vie au monde» Jean 6 v 33. Le vrai pain de Dieu qui donne la vie au monde, c’est Jésus-Christ. Il faut que cette vie qui découle du pain du ciel soit reçue par la foi en Christ. Ce que Dieu a de très précieux et coûteux, il l’a donné afin de sauver le monde de la perdition. Dans l’une des paraboles de Jésus, nous en tirons la conclusion que la venue de Jésus-Christ et sa mort sur la croix, donne la possibilité aux juifs et aux païens d’être sauvés. «Le royaume des cieux est encore semblable à un trésor caché dans un champ. L’homme qui l’a trouvé le cache ; et, dans sa joie, il va vendre tout ce qu’il a, et achète ce champ.» Matthieu 13 v 44.

 Il y a plus de 2000 mille ans que Dieu a racheté le monde par le sang précieux et inestimable de son fils bien-aimé Jésus-Christ à la croix. Selon qu’il est écrit : «Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son fils unique, afin que quiconque croit, en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle.» Jean 3 V 16. Quiconque, est un mot qui désigne : le juif et le grec. L’amour de Dieu manifesté en Christ, est pour tout le monde ;  Ce n’est pas limité à une race ou un peuple exceptionnel. C’est le message dont a besoin le monde. Il faut que le monde soit de plus en plus évangélisé. Le mot évangélisation veut dire «apporter» ou «annoncer» la bonne nouvelle.

Evangéliser, c’est prêcher la bonne nouvelle, l’évangile. C’est présenter Jésus-Christ en proclamant qu’il était mort pour nos péchés, qu’il a été enseveli (enterré), et qu’il était ressuscité des morts selon les Ecritures  et que comme Seigneur, il offre maintenant à tous ceux qui se repentent et croient en lui, le pardon de leur péché et le don libérateur du Saint-Esprit.

Il faut évangéliser parce que le Christ revient bientôt. Parce que l’avenir du monde se voit de plus en plus incertain. Pas d’avenir meilleur pour les pécheurs sans Christ. Nous devons nous lever afin de nous atteler plus que jamais à la grande Mission que le Seigneur nous a assignée, celle qui est de faire des nations ses disciples. Le monde fait semblant d’être heureux ; mais en réalité, il ne l’est pas du tout. Plus il invente, croyant parvenir à la paix, plus il se crée d’autres difficultés. La première invention d’une bombe atomique en est un exemple. Un témoignage sur l’invention de la bombe atomique rapporte que : «La bombe atomique (bombe A) est probablement l’une des inventions les plus diaboliques de l’histoire…une ultime surenchère dans le bain de sang de la seconde guerre mondiale, et la funeste démonstration que l’homme est en train d’inventer le moyen le plus efficace de détruire sa propre espèce.» (¹)

Il est vrai que l’homme n’a pas crée que de mauvaises choses sur terre, mais il est capable d’inventer le moyen le plus efficace pour se détruire.     

L’évangéliste Billy Graham, dans son analyse sur l’état du monde  a dit :

«Les besoins humains ne sont pas totalement satisfaits  par le progrès social ou l’affluence matérielle, il existe dans la vie de tout être humain sans Christ un vide fondamental. Toute l’humanité soupire après quelque chose. Donnez à quelqu’un cinq millions de francs, et il ne sera toujours pas satisfait. Donnez-lui du sexe et toutes les formes de sensualité, et ses aspirations les plus profondes ne seront toujours pas assouvies. Nos auditeurs, quels qu’ils soient, connaissent tous la solitude – cette solitude que certains qualifient de cosmique. Cette solitude est souvent inexplicable. Ils peuvent souffrir de solitude tout en étant proche de leur conjoint. Ils peuvent se sentir seuls au milieu d’une foule. Sans qu’ils en soient conscients, c’est une solitude à laquelle Dieu seul peut remédier. Nous  nous adressons à des gens qui se sentent coupables. Cette expérience humaine est universelle ; elle est aussi des plus dévastatrices. Le responsable d’un hôpital psychiatrique londonien a dit un jour : «je pourrais renvoyer la moitié de mes patients si seulement je savais comment les débarrasser de leur sentiment de culpabilité. La crainte de la mort est universelle.» (²)

 

Un homme qui se trouve dans un état critique sanitairement, ne peut se sauver lui-même. Mais, il lui faut un médecin pour traiter son cas. Jésus-Christ est le médecin à qui, le monde devrait faire confiance. Jésus Lui-même avait dit aux pharisiens qui l’accusaient d’avoir mangé avec les gens de mauvaise vie que, ce ne sont pas ceux qui se portent bien qui ont besoin de médecin, mais les malades. Marc 2 V 17. Le péché est un virus mortel. Et une fois que l’homme en est infecté, il doit faire recours à son médecin qui a trouvé le remède à travers la Croix. Cet homme, c’est Jésus-Christ.

Le monde doit reconnaître son état de péché, en acceptant la solution rédemptrice que Dieu lui offre par Jésus-Christ. Le remède ne se trouve pas dans l’alcool, dans la drogue, la prostitution, l’homosexualité ou autres choses. Il vaut mieux pour le monde d’aller vers Dieu par Jésus-Christ. que de  chercher des solutions auprès des devins, des magiciens et des faux dieux.

Arès toutes les explications que je viens d’apporter sur les préoccupations des hommes qui sans cesse, accusent Dieu d’avoir créé le monde qu’il a lui-même abandonné pour laissé celui-ci dans les  difficultés et la mort : ces accusations  sont contraires au plan de Dieu pour l’humanité. Il faut que le monde se détourne de ses mauvaises voies et se réconcilie avec Dieu qui a démontré son amour envers nous les pécheurs, en sacrifiant son propre fils sur la croix, afin de ramener à lui un monde qui se perd. Si notre monde pécheur peut reconnaître son état de perdition, et se tourner vers Dieu, il peut guérir de beaucoup de maux. Car Dieu lui-même a promis de sauver, dès que le pécheur admet son tort. Dans le livre d’Esaïe, Dieu dit : «Tournez-vous vers moi, et vous serez sauvés,…»           

 Esaïe 45 v 22. Si le monde peut se tourner vers Dieu, cela lui sera salutaire.

 

(¹) Source : (www.histoire-pour –tous.fr/inventions/2732-invention-bombe-atomique.html)

(²) Source : (Ressources spirituelles, No 2 Automne 2001. Jean-Luc Cosnard, Editeur. Pages 5, 6.