VISION MHPC COTONOU BENIN "Christ pour l'Humanité, l'Humanité pour Christ"

Easy to starts

En route pour la défense de la parole de Dieu

"Ainsi les disputes avec les hérétiques n'eurent point pour but

La recherche de la vérité ,mais sa défense"  

Charles Moulinié

Lire encore

Forum Support

 Présentation de MHPC

 

 

Dans le cadre de nos activités, nous collaborons aussi avec d'autres églises et organisations chrétiennes, en particulier le réseau évangélique

 Lire encore

 

Great docs & support

Coordonnées  & support

Une aide nous est indispensable pour parvenir à nos objectifs. Plus que jamais MHPC a besoin de votre soutien

pour continuer à mener les combats essentiels qui sont les siens.

Lire encore

Sample Data-Articles

   Isabelle Atola
  Etudiante

  

Témoignage

Je m’appelle Isabelle Atola. Je suis les cours de disciple à l’école du ministère ‘’Epignosis’’ à Godomey-Togoudo, Bénin. A travers des enseignements dispensés, je sais qui je suis en Christ. Les cours dans cette école m’ont beaucoup renforcée dans l’évangélisation. Par les leçons tirées des enseignements donnés par nos orateurs, je mène maintenant une vie éloignée du péché. J’ai appris la crainte de Dieu, le respect pour le pasteur dans l’église. Une des choses qui m’a encore marqué, c’est l’unité des étudiants comme membres de la même famille dans cette école. Chacun des étudiants arrive à cultiver l’humilité quel que soit son âge. Mon souhait est que l’école du ministère Epignosis prospère partout dans le monde pour le bien-être spirituel d’autres croyants en Christ. Je vous conseille de bien vouloir vous inscrire à l’école de ministère "Epignosis". Car, vous connaitrez une vie de disciple épanouie.

 Merci et que le Tout-Puissant vous bénisse !

 

 

   Jonas Dossa
  Etudiant

  

Témoignage

Je m’appelle Dossa Jonas. Je remercie Dieu Tout puissant qui m’a enlevé des ténèbres pour la lumière. Durant mon parcours dans l’école du ministère ‘’Epignosis’’, j’ai découvert beaucoup de choses. J’ai compris la différence entre chrétien de nom et disciple de Christ à travers les enseignements que j’ai reçus. Auparavant, je venais à l’église chauffer les chaises et repartir chez moi. Mais, depuis que j’ai commencé par suivre les cours dans cette école, ma mentalité a énormément changé. Je suis passé de la vie d’un simple chrétien chauffeur de chaise à celle d’un disciple. Je comprends aujourd’hui que je suis appelé au Seigneur aussi pour les bonnes œuvres dans la maison de Dieu. Autre chose qui m’a façonné plus, c’est la culture de l’humilité, de la crainte de Dieu et l’unité au sein de l’équipe. Par ailleurs, à l’école du ministère "Epignosis, j’ai appris à passer beaucoup de temps en prière, ce qui m’était difficile. C’est durant ma formation de disciple, que j’ai appris à être loyal envers les autorités religieuses.

J’en appelle aux frères chrétiens, quelles que soient leurs dénominations à venir s’inscrire à’’ l’école du ministère "Epignosis’’ au Bénin pour une formidable vie de disciple.

Que Dieu vous bénisse abondamment au Nom de Jésus !

 

 

   J   Sergine Zinsou
  Etudiante

  

 

Témoignage

Je peux témoigner qu’à l’école du ministère epignosis, les cours sont bien donnés. Avant je venais à l’église, sans bien connaître mon identité et ma position spirituelle en Christ. Mais, depuis que je me suis inscrite dans cette école, ma mentalité et la manière de voir les choses spirituelles ont changé. Les thèmes comme : « la vie de disciple, la missiologie’’ feront de moi une personne engagée pour Dieu. J’ai connu le brisement, l’humilité, l’amour du prochain, la crainte de Dieu, la loyauté envers mon pasteur et les autorités religieuses aussi que politiques. Je remercie beaucoup Dieu pour la vie de mon pasteur qu’il a placé devant moi pour me montrer le chemin de la vérité biblique. Je fais un appel à tous ceux et toutes celles qui me voient à se faire instruire dans l’EME, car le tout ne suffit pas d’être chrétien de nom, mais devenir un disciple zélé pour Jésus-Christ, c’est mieux !

Que Dieu vous bénisse !

 

 

   Evariste Gbêdjihoundé
  Etudiant

  

Témoignage

Je m’appelle Gbêdjihoundé Evairste. L’école du ministère "Epignosis" est l’une des écoles où on forme des disciples de Christ. Les cours sont riches et nourrissent nos âmes, nos mentalités, nos comportements en tant qu’enfants de Dieu. Les mots comme ‘’chrétiens’’ qu’on s’était attribués par ignorance, aujourd’hui j’ai compris que ce ne serait pas un nom mais une vie, une pratique, un devoir à faire. L’école m’a amené à connaître mon identité en Christ et à m’engager avec zèle dans la proclamation de la parole de Dieu. La Bible dit : «Vous connaîtrez la vérité et elle vous affranchira ». Effectivement j’ai découvert des vérités qui m’étaient cachées si bien que ce qui me faisait peur, ne me fait plus peur. J’ai appris par ailleurs à vivre dans la sainteté, la crainte de Dieu, le respect pour mon pasteur, l’amour fraternel, l’humilité et le pardon aux autres.

Ce qui m’a encore beaucoup touché, la simplicité avec laquelle les cours sont donnés dans l’école. Ma vie a connu de changement sur le plan spirituel grâce à l’EME et aujourd’hui, Dieu seul est mon guide.

J’exhorte de tout mon cœur tous les chrétiens de toutes sortes de dénominations du monde à venir s’inscrire dans cette école pour un changement radical de leur vie spirituelle et dans la connaissance de la vérité biblique.

Soyez transformés par le Saint-Esprit !

 

Cotonou le 4 août 2015

 

Christophe HAHLING*

Avant de considérer ces notions fondamentales de justice et de piété pour aujourd’hui à partir du message du prophète Amos, je désirerais faire deux remarques préliminair

1. Dieu a parlé par Amos, et Dieu parle encore aujourd’hui à son peuple.

Il semble qu’Amos a donné ses oracles dans les années 765-760 av. J.-C. car, au tout début du livre, il fait mention du roi de Juda, Ozias, et du roi d’Israël, Jéroboam II (Am 1.1), de même que d’un tremblement de terre deux ans plus tard, qui devait être assez important, puisque le prophète Zacharie, quelques siècles après Amos, en fait mention aussi («… vous fuirez comme vous avez fui devant le tremblement de terre au temps d’Ozias, roi de Juda», Za 14.5). L’historien juif Flavius Josèphe y fait aussi référence dans ses Antiquités juives. En 1956, des fouilles archéologiques à Samarie, dirigées par Y. Yadin, confirment un tremblement de terre dans les années 795-760 av. J.-C. De plus, Amos 8.9 semble faire allusion à une éclipse de soleil («Il arrivera en ce jour-là, oracle du Seigneur l’Eternel, que je ferai coucher le soleil à midi et que j’obscurcirai la terre en plein jour»), dont parlent également des textes assyriens et que des calculs astronomiques datent du 15 juin 763 av. J.-C.1.

Tout d’abord, il y a la semence pourrie qui est prêchée par des bergers avides. Ceci est connu sous le nom de L’EVANGILE DE LA PROSPERITE.

C’est l’un des plus grands reproches que l’Eglise de Jésus-Christ ait jamais à subir depuis Christ. Cet évangile perverti empoisonne des multitudes – même en Chine, en Afrique et dans le monde entier. Il s’agit d’un évangile américain inventé et répandu par de riches évangélistes et pasteurs américains. Riches !

Cela m’alarme que tant de personnes puissent écouter les cassettes et regarder les vidéos qui viennent de ces conférences sur la prospérité sans pleurer sur ces choses. Ce poison s’est répandu à travers le monde entier. Cuba est entrain de s’ouvrir et cela démange ces prédicateurs d’y entrer tout de suite avec leur évangile de la Prospérité, pour proclamer à la population : "Vous avez été pauvres suffisamment longtemps maintenant, Dieu veut que tous les Cubains soient riches."

La semaine passée, on m’a donné une cassette vidéo enregistrée récemment dans des réunions de Kenneth Copeland. J’ai écouté les orateurs et je ne pouvais pas croire mes oreilles.

Mes amis, lorsque vous lisez le Nouveau Testament, vous voyez que l’apôtre Paul a nommé ceux qu’il croyait être de faux prophètes. Il a donné des avertissements en nommant leurs noms. Je vous dis maintenant que si vous pouvez écouter ce que je vais vous dire sans en être affligés, c’est que vous êtes aveugles. Vous êtes spirituellement aveugles. Vous avez un cœur dur. Un cœur enveloppé d’un bouclier de telle sorte que le pur évangile ne peut pas y pénétrer. Votre esprit a été si saturé de cet évangile déséquilibré que vous êtes incapables de renoncer à bon nombre de ces prédicateurs. Vous ne pouvez pas prêcher la vérité. Il est impossible de leur montrer quelque chose d’autre dans les Écritures parce qu’ils ont un bouclier autour de leurs cœurs. Ce sont des cœurs durs.

Certains d’entre vous ne recevront pas ce message. Si votre âme s’est nourrie des cassettes de Copeland et de Hagin, vous n’allez pas aimer ce que vous entendrez. Mes amis, je suis un berger, j’ai été appelé par Dieu. J’ai fait de cette église une promesse. Aussi longtemps que nous serons sur cette chaire, si nous apercevons des loups déguisés en brebis s’introduisant pour dérober le troupeau, nous nous lèverons pour crier contre cela. C’est à vous d’en tenir compte.

Cette semaine, je me suis installé sur mon fauteuil et j’ai écouté les orateurs parler à cette conférence et j’ai été si choqué et blessé. Le fardeau de Dieu est tombé sur moi. C’est pourquoi je prêche aujourd’hui ce message. Pleurez sur ce message.

Je cite mot à mot ce qui a été dit. Les orateurs pouvaient à peine tous passer parce que tous les gens se précipitaient avec des poches bourrées d’argent. La raison pour laquelle ils font cela provient d’une nouvelle doctrine qui vient juste de paraître et qui dit : "Si vous voulez être bénis, vous devez trouver l’évangéliste ou le pasteur le plus béni que vous puissiez trouver parce que celui à qui l’on a beaucoup donné reçoit beaucoup, celui qui a peu, même ce qu’il a lui sera ôté. Si vous trouvez le prédicateur le plus béni et le plus prospère et que vous lui donnez de l’argent, alors vous serez bénis. Il sera encore plus béni, si vous, vous donnez à ceux qui sont les plus bénis…" C’est un mécanisme en forme de pyramide. Si ces hommes étaient dans le monde séculier, ils seraient mis en prison. Ce sont des structures pyramidales. Au sommet se trouve l’homme qui paraît le plus saint et parle le plus fort. Des centaines de personnes couraient jusqu’à ce que leurs poches grossissent. Le pécheur se demande : "Est-ce cela l’Évangile de la liberté ? Des billets de dollars ?"

Écoutez ce qui a été dit. L’orateur s’est levé et a fait la déclaration suivante : "Si une pauvre veuve vivant d’une allocation vous tend un billet de 5 dollars, vous feriez mieux de le prendre. Elie a pris le dernier repas de la veuve. Vous êtes celui qui est oint, vous le méritez, vous devez le prendre."

Là, vous me dîtes que cela c’est l’Évangile. Vous me dites que vous ne pouvez pas pleurer sur cela.

Le même orateur a déclaré : "J’habite dans une maison de 750 m2. Je vais me faire construire une maison plus grande maintenant. Une maison dont le roi Salomon sera fier. J’ai payé seulement 15000 dollars (100 500 francs) pour avoir un chien. Vous voyez ce magnifique anneau autour de mon doigt, j’étais en Jamaïque et je l’ai acheté pour seulement 32000 dollars (214 400 francs environ). Je veux que vous sachiez que, lorsque les gens dans ma ville passeront devant mon manoir et qu’ils verront ma Rolls Royce couchée dans l’allée, ils sauront qu’il y a un Dieu dans le ciel."

Un des orateurs s’est levé et a dit : "Nous avons fait une alliance avec le frère Copeland comme quoi pendant les 365 prochains jours, aucun de nous n’allait souffrir un seul jour. Nous ne connaîtrons aucun moment de découragement. Nous ne serons jamais malades ou dans le besoin. Nous allons jouir de toutes les bénédictions. Nous rejetons toute souffrance, toute douleur, tout problème financier." Tout ceci est formidable si vous êtes en haut de la pile.

Voici ce qui me chagrine le plus. La chose suivante a été prêchée : "Le Saint-Esprit ne peut pas être répandu sur vous à moins que vous ne soyez d’abord dans le flot de l’argent. A moins que vous ne prospériez, le Saint-Esprit ne peut pas accomplir Son œuvre."

Réfléchissez à cela ! De quelle façon cela vous affecte-t-il ? Qu’est-ce que cela fait à votre esprit lorsque vous voyez des gens pauvres qui vivent d’une paye à l’autre, à qui soudain on dit : "Courez pour l’argent", et que les gens courent follement partout et que ces prédicateurs disent alors des premiers qui courent : "Ils réclament la richesse" ?

Ensuite, j’ai vu des gens se ratatiner comme des serpents depuis leurs sièges pour tomber à terre. J’ai vu l’évangéliste s’avancer et siffler comme un serpent et des gens qui tombaient partout. Mes amis, que se passe-t-il ?

Le reproche de l’Assemblée Solennelle ! Le prophète les appelle "chiens sauvages, sentinelles impies."

Mes amis, si vous aviez le cœur de Dieu et le fardeau du Seigneur, vous seriez entrain de crier avec Esaïe : "Ce sont des sentinelles aveugles, ignorantes, des chiens stupides, des gens endormis, aimant à se reposer, oui, des chiens aveugles qui ne possèdent jamais assez."

"J’ai une maison de 750 m2 mais je vais la vendre et je vais en construire une maintenant dans laquelle le Roi Salomon pourrait habiter… " Ils n’en possèdent jamais assez.

Esaïe a dit : "Les bergers qui ne peuvent pas comprendre observent tous leur propre voie, ne se préoccupant chacun que de son propre gain qu’ils veulent préserver jusqu’au dernier centime." Jérémie n’a pas mâché ses mots quand il a dit : "Mon peuple est un troupeau perdu. Ses bergers lui ont fait prendre un mauvais chemin." Vous allez me dire : "Pasteur, vous n’avez pas le droit de parler si fort sur ce sujet." Si vous pensez que je vais fort, lisez Ezéchiel 34:1-10.

Vous prenez les 5 dollars de la veuve et vous achetez un chien à 15 000 dollars. Vous prenez la paye de la veuve et du pauvre et vous leur dites qu’ils n’ont pas assez de foi – c’est ainsi que ces évangélistes prospèrent. Ils prennent la laine même qui recouvre les brebis. Ils ne sont pas intéressés par les âmes, c’est l’argent qui les intéresse.

"Mes pasteurs ne prenaient aucun souci de mes brebis, qu’ils se paissaient eux-mêmes, et ne faisaient point paître mes brebis, - à cause de cela, pasteurs, écoutez la parole de l’Éternel! Ainsi parle le Seigneur, l’Éternel : Voici, j’en veux aux pasteurs! Je reprendrai mes brebis d’entre leurs mains, je ne les laisserai plus paître mes brebis, et ils ne se paîtront plus eux-mêmes; je délivrerai mes brebis de leur bouche, et elles ne seront plus pour eux une proie." (Ezéchiel 34:8-10)

Mon Dieu, viens à notre secours.

François Samuel Robert Gaussen

Louis Gaussen

En intitulant cet article : « Lecture évangélique de la Bible. Le cas de Louis Gaussen », l’absence d’article défini devant « lecture » laisse entendre que la manière d’appréhender la Bible dans l’histoire de la théologie évangélique ne présente pas l’aspect d’un bloc monolithique et que l’instrumentalisation ou le conditionnement intellectuel propre à tout système idéologique ne lui est pas nécessairement épargné. Aussi fidèle veuille-t-on ou puisse-t-on être au bon dépôt de la foi, la situation socioculturelle, intellectuelle, linguistique et géographique du sujet connaissant, couplée à la persistance du péché rémanent, n’immunise personne contre la tentation d’être influencé par l’esprit de son temps. Pour autant, « Le cas de Louis Gaussen » illustre, de façon emblématique, comment une figure fondatrice, si ce n’est tutélaire, de la bibliologie évangélique francophone a su repérer les dangers idéologiques qui guettaient en son temps plusieurs lectures individuelles et collectives de la Bible. Par-delà les clichés dont on l’a affublé, cet homme de lettres, d’esprit et d’action a cherché à dénoncer toute idéologie qui serait extérieure à la révélation biblique. Il l’a fait avec une subtilité et une connaissance que peu d’historiens soulignent. Cela dit, en s’affichant du côté des seuls chrétiens fidèles à la « théologie (…) qui conserve, dans le saint ministère de l’Evangile, la pureté de son dogme ; et dans la prédication, le juste équilibre de toutes les vérités[1] », Gaussen n’a pas toujours su percevoir les influences idéologiques qui lui étaient inconscientes. Cette insuffisance n’est pourtant pas unique à la théologie protestante francophone du XIXe siècle. En replaçant Gaussen dans le contexte intellectuel de son temps, je propose d’évaluer sa lecture évangélique de la Bible en tentant de discerner les équilibres et, parfois, les tensions de sa pensée face aux influences et idéologies de son siècle.

Témoignages

Je remercie beaucoup Dieu pour la vie de mon pasteur qu’il a placé devant moi pour me montrer le chemin de la vérité biblique.

    Sergine
  Etudiante

 

L’école m’a amené à connaître mon identité en Christ et à m’engager avec zèle dans la proclamation de la parole de Dieu

   Evariste
Etudiant

 

J’ai appris à passer beaucoup de temps en prière, ce qui m’était difficile..J’ai compris la différence entre chrétien de nom et disciple de Christ

  Jonas
  Etudiant

Etudiante

                                                                                                          

Etudiants heureux


Brice Gbohounmé


Sylvie Metonou


Rebecca Aziakpo


Marcel Dossou


Chimene Tognon


Moîse Daga

Who's Online

Nous avons 363 invités et aucun membre en ligne

Pour nous contacter

Get in touch

Votre avis nous intéresse

Généré par by JoomlaShine

Se connecter avec MHPC Bénin

Bénin

Godomey-Togoudo, Maison Sossinou

BP 02 BP 898 / Cotonou

Tél : (0022994404028)

Email : ev_gojon@yahoo.fr

Aller au haut